Culture | Nature Rights
Mot de passe oublié ?
Thème
Peuples / Cultures
Une Terre pour les Kogis
medias/site/projet/image_fr/pr-kogis2.gif

Tchendukua lance un nouveau projet «Une terre pour les Kogis», qui consiste à acheter et restituer une terre ancestrale de 60 hectares aux indiens Kogis dans la Sierra de Santa Marta en Colombie. L’objectif général du projet est la récupération forestière, hydraulique et culturelle de cet espace aujourd'hui largement dégradé. NatureRights développe une application pour permettre un financement citoyen à l'achat des terres.

 

 

Yasuni : laisser le pétrole sous terre
medias/site/projet/image_fr/pr-yasuni.gif
Yasuni est une initiative Equatorienne destinée à donner au pays les moyens de renoncer à l'exploitation et la commercialisation de l'équivalent de quelques 846 millions de barils de pétrole sous la terre d'un des espaces amazoniens les plus riches en biodiversité de la planète et abritant une dizaine de tribus indiennes isolées.
 
Indiens Kraho
medias/site/projet/image_fr/kraho.gif
L'objectif de ce projet est d'apporter notre soutien à la communauté kraho pour la protection de leur réserve et de leur patrimoine culturel. Encerclé de fermes (fazendas) et de petites villes florissant à ses frontières, cette tribu est menacée, tant d'un point de vue culturel que physique, par la transmission de maladies et la pollution générée par les activités modernes. 
Projet Babaçu
medias/site/projet/image_fr/babassu-b.gif

Les « Quebradeiras de coco de babaçu » sont une communauté traditionnelle de près de 400.000 femmes travaillant à l’extraction des noix de coco de babaçu, arbre natif de l'Amazonie. Cette activité économique indispensable à la survie de la communauté participe pourtant de la préservation et de l’exploitation durable d’un territoire de près de 18 millions d’hectares dans les Etats de Piauí, Maranhão, Tocantins , Pará Mato Grosso et de Goiás. 

Projet Beija Flor
medias/site/projet/image_fr/pr-benki.gif

Le centre "Sonho do Beija-Flor no Raio do Sol" (Rêve de colibri dans un rayon de soleil) est un projet de reforestation allié à un système de formation des jeunes. Le réinvestissement des zones dégardées ou déforestées permet la diffusion de pratiques d'exploitation durable inspirées des savoirs traditionnels ancestraux et permettant la valorisation de la médecine indigène et des pratiques spirituelles associées à la conservation de la nature.

Thème Peuples / Cultures

La culture est un code universel.

La culture peut être vue comme l’expression de notre résonance avec la nature. Toute culture est un ensemble de systèmes symboliques au premier rang desquels se placent le langage, les règles matrimoniales, les rapports économiques, l'art, la science, la religion. Tous ces systèmes visent à exprimer certains aspects de la réalité physique, sociale, et spirituelle.
 
La relation de l'homme à la nature est au centre de la spiritualité Indigène.
Elle se fonde sur une relation harmonieuse et durable entre les hommes et la terre, où l'homme est partie intégrante de son environnement. De fait, préserver les connaissances indigènes revient à préserver la nature. 
Les peuples indigènes s’unissent autour de leur héritage culturel. Ils cherchent à restaurer, préserver et transmettre leurs savoirs traditionnels. Cet héritage est essentiel à la survie de leur peuple, de leur culture et de leurs territoires. 
 
Cette conception de l'homme est riche d'enseignements, car elle relativise nos pratiques occidentales et le clivage homme-nature. Elle met en lumière l'interdépendance entre chaque élément naturel, qui sont tous nécessaires pour permettre l'équilibre environnemental. Cette vision de la nature ne saurait se limiter à la problématique indigène, mais se transmettre en occident, afin de changer nos regards sur la nature. 
 
 
A voir aussi
Partenaires
La diversité Linguistique

UNESCO Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Sur environ 6.000 langues vivantes existant dans le monde, plus de 50% sont en danger de disparition 
Environ 25 langues disparaissent chaque année, soit en moyenne une toutes les deux semaines

Plus de 200 langues se sont éteintes au cours des trois dernières générations 

538 sont en situation critique, 502 sérieusement en danger, 632 en danger et 607 vulnérables. 
si rien n'est fait, 90 % des langues vont probablement disparaître au cours de ce siècle.


« La disparition d'une langue aboutit à la disparition de nombreuses formes de patrimoine culturel immatériel, en particulier du précieux héritage que constituent les traditions et les expressions orales – des poèmes et légendes jusqu'aux proverbes et aux plaisanteries – de la communauté qui la parlait. La perte des langues se fait aussi au détriment du rapport que l'humanité entretient avec la biodiversité, car elles véhiculent de nombreuses connaissances sur la nature et l'univers »
Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura.