Deserts | Nature Rights
Mot de passe oublié ?
Thème
Déserts
Fertiliser le Sahara: GMV
medias/site/projet/image_fr/pr-gmv.gif
Actuellement, plus des 2/3 du continent africain sont couverts de désert ou très dégradés. La Grande Muraille Verte est le projet de plusieurs Etats Africains, assemblés au sein du NEPAD pour lutter contre l’avancée du désert Sahélo Saharien : une ceinture de végétation large de 15 km reliant Dakar à Djibouti sur une longueur d’environ 7000 km, permettrait de freiner l'avancée de la désertification. 
Jardins tropicaux pour Haïti
medias/site/projet/image_fr/pr-haiti2.gif
NatureRights et Pro-Natura International s'associent autour d'un projet de développement de la petite agriculture à Haiti,pour lutter contre la désertification et la malnutrition. Ce projet vise la mise en place de jardins potagers novateurs, écologiques et très performants, initialement conçus pour les régions intertropicales. 
Sur ce projet, NatureRights travaille au retour d'information du projet via une cartographie dynamique et un réseau local. Accéder à la Démo: http://88.191.142.86/naturerights/pronatura/
Créer la vie en Erythrée
medias/site/projet/image_fr/pr-erythree.jpg
L'objectif de "Manzanar mangrove Initiative" (MMI) est de permettre ou stimuler la formation de forêts de palétuviers en Erythrée où la mangrove ne pousse pas à l'heure actuelle. Elles recèlent en effet une grande biodiversité et contribuent à réduire la pauvreté locale par les ressources renouvelables dont ils sont synonymes (bois de charpente et de chauffage et profusion d'espèces marines comestibles dans les mers adjacentes). 
Thème Déserts

Le désert renvoie à l’humilité, à la conscience de la fragilité de l’existence humaine et à la spiritualité. Le désert représente la réunification des fragments épars de notre nature, faite de matière et d’esprit. Le désert représente l'inconnu, la quête de soi et la confiance en l’Eternel.
 

Le désert, par définition, est une région avec peu de précipitations. Les régions désertiques sont en mesure de soutenir une richesse de vie, mais ils restent cachés dans le but de conserver leur humidité. La végétation désertique est clairsemée et peu développée, ne s’installant seulement là où l'eau peut s'accumuler. Les plus grandes extensions de ce biome se trouvent en Asie et en Afrique.


Environ 20% de la surface des terres émergées sont couvertes par le désert.
 

A voir aussi
La désertification

 

Le sable recouvre seulement 20% des zones désertiques du monde, et près de 50% sont des plaines où le vent a recouvert le gravier.

 

La désertification repose sur le processus de transformation des terres en déserts.

 

La désertification désigne ainsi le déclin irréversible ou la destruction du potentiel biologique des terres et de leur capacité à supporter ou à nourrir les populations.


La désertification est un problème mondial, qui affecte la sécurité écologique de la planète, l’élimination de la pauvreté, la stabilité socioéconomique et le développement durable. 

 

Elle menace les moyens d’existence de populations parmi les plus pauvres et les plus vulnérables de la planète. La désertification est en grande partie le résultat d’une utilisation non durable de ressources

 

La désertification est la dégradation persistante d’écosystèmes des zones sèches.

 

La Convention des Nations unies sur la lutte à la désertification définit le terme comme étant : « la dégradation des terres dans les zones arides, semi-arides et sub-humides sèches par suite de divers facteurs, parmi lesquels les variations climatiques et les activités humaines ».

 

La désertification survient lorsqu'une érosion grave du sol amène la perte des nutriments essentiels qui assurent normalement la croissance des végétaux. 

 

La désertification affecte plus d’ 1 milliard de personnes, sur près de 4 milliards d'hectares, soit à peu près 1/4 de la superficie en terre de la planète.

Les zones sèches représentent environ 40% de la superficie de la Terre
soit environ 5 200 millions d’hectares:
34,7% de la population, soit 2,3 milliards de personnes vivent dans ces zones. 

 

Tous les continents sont concernés : 37 % des terres arides sont en Afrique, 33 % en Asie, 14 % en Australie. Il en existe aussi en Amérique et sur les franges méridionales de l’Europe.

 

30% des terres arides sont en voie de désertification

 

Au moins 2 milliards de personnes sont actuellement touchées par la désertification.
Le tiers de l’humanité est touché soit 2 milliards de personnes

 

24 milliards de tonnes de sols fertiles disparaissent chaque année.

 

Rythme actuel de destruction des sols de 75 milliards de tonnes par an

 

En 2010, 70% des terres arides de la planète étaient déjà soumises à la désertification, soit 3,6 milliards d'hectares. 

 

Une évaluation mondiale estime le coût économique de la dégradation des terres à environ 64 milliards de US$/an.

 

Jamais la planète et les écosystèmes naturels n’ont été autant dégradés par notre présence 

 

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, on estime que les sols de 17 % du total des terres émergées _ déserts exclus_ ont été affectés par une dégradation due à l'action de l'homme : soit 19,7 millions de km2 dont 70 % doivent être considéré comme désertifiés.

 

17 juin Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse 

Causes

Environ 70 % de la désertification est attribuable aux facteurs climatiques et à la croissance démographique

  • des facteurs climatiques : déficit pluviométrique, températures élevées, insolation forte) aggravés par le rechauffement climatiques 
  • des facteurs anthropiques liés aux usages croissants des ressources naturelles (déboisement, surpâturage, surexploitation des terres arables, etc.).

 

La déforestation est la principale cause de desésertification, où le sol perd ses propriétés nutritionnelles qui deviennent infertiles.


La surexploitation ou la mauvaise utilisation par les populations locales des sols, des pâturages et de façon plus générale des écosystèmes naturels au climat semi-aride constitue depuis l'époque protohistorique une cause majeure d'aridification et de désertification partout où ces phénomènes se rencontrent.

 

Les phénomènes naturels qui causent la désertification sont notamment l'érosion éolienne, des températures plus élevées et une baisse du niveau des nappes phréatiques. Des activités humaines comme de mauvaises pratiques agricoles, la destruction de zones forestières et le surpâturage amènent aussi la désertification. 

 

Conséquences

Les conséquences de ce processus sont énormes : la température a augmenté, donc diminue l'humidité et augmente l'infertilité des sols, portant ainsi atteinte à la production alimentaire et la biodiversité.

 

Les sécheresses plus fréquentes et plus graves que vont engendrer les changements climatiques risquent d’exacerber encore le phénomène de désertification. 

 

Les populations démunies qui vivent dans les zones arides sont aux prises avec des difficultés multiples : perte de revenus, insécurité alimentaire, détérioration de la santé et précarité des régimes fonciers.

 

Elles sont souvent obligées de migrer vers des zones qui ne sont pas touchées par la désertification dans l’espoir de trouver une vie meilleure.

 

En raison de la sécheresse et de la désertification, chaque année 12 millions d'hectares sont perdus, soit 23 hectares par minute !

 


Si rien n’est fait, 10 millions d’hectares de terres arables seront perdus chaque année, soit 1/5 de la France.

 

La pauvreté et les pratiques non durables d'exploitation des terres continueront d'être les principaux facteurs de désertification dans un avenir proche.

Références

 

Sources :

  • ONU
  • La CIRAD
  • Le Comité scientifique français de la désertification.

 

La Charte mondiale de la nature (ONU, 1982) vise la restauration des milieux naturels à hauteur de leurs potentialités écologiques

 

Liens :