Unis, peuples d’Amazonie

Conférence : territoire, écologie & spiritualité
Dimanche 2 juin 17h – 20h Au Comptoir Général

Un évènement ouvert au grand public où sont réunis exceptionnellement en France de grands leaders amérindiens pour parler de la sauvegarde de leurs savoirs traditionnels, de la survie de leurs peuples, et de leur lutte pour démarquer les territoires, en avant première de la rencontre internationale de Planetworkshops Global Conference 2013 du 3 au 5 Juin à l’UNESCO.
La pression démographique et foncière qui pèse sur le sous-continent américain, conjuguée à une exploitation croissante des ressources amazoniennes est responsable de l’extinction de nombreux peuples amérindiens. Les peuples et tribus survivants ont été confrontés à la dégradation de leur environnement naturel mais aussi à l’appauvrissement de leur identité culturelle.
En 1988, la nouvelle constitution brésilienne reconnu l’existence légale des amérindiens et procéda à la démarcation des terres indigènes, soit 488 ans après la conquête effective du continent; une longue bataille juridique et morale, à laquelle de grands leaders indiens prirent une part active, tels Evaristo Nugkuag Ikanan, Biraci Nichiwaka Yawanawa, Obadias Batista Garcia, ou encore Benki Ashaninka.
Avec leur terre, ce sont des pratiques, des croyances, des savoirs et une identité culturelle que certaines communautés travaillent activement à reconstruire et à cultiver.
Fondée depuis des millénaires sur une relation harmonieuse et durable entre les hommes et la terre, la culture indigène est riche d’enseignements. Elle met en lumière l’interdépendance de l’homme à son environnement, au sein duquel tous les éléments naturels interagissent pour assurer l’équilibre du tout. En interrogeant notre regard sur les relations de l’Homme à la nature, elle peut nous permettre de remettre en question nos pratiques.
En alternant études académiques et retraites chamaniques, de jeunes leaders indiens comme Isku Kuah, Haru, ou Putany, ont décidé de s’unir pour travailler à la sauvegarde et à la transmission de leurs coutumes et de leurs croyances. Mais partager et transmettre ces enseignements fondamentaux et cette forme particulière de sagesse ancestrale avec nous, par delà le temps, les cultures et les continents, fait aujourd’hui partie intégrante de leur lutte.

Participants

EVARISTO NUGKUAG IKANAN
fondateur de la COICA. Activiste environnemental. Leader amérindien, Peuple Aguaruna (Pérou)
BENKI PIYAKO
leader spirituel et politique Peuple Ashaninka – Fondateur du Centre Yorenka Atame et du Centre Beija Flor (Acre Brésil)
PUTANY YAWANAWA
1ère femme chamane Peuple Yawanawa – Déléguée à la fondation nationale de l’indien. Co-coordinnatrice du projet des femmes Yawanawas “Arts et connaissance Yawanawa”. Acre. Brésil
ISKU KUAH BIRACI jeune leader Peuple Yawanawa – Acre Brésil
HARU XINA KUNTANAWA
leader Peuple kuntanawa – Fondateur de Corredor Pano – Acre Brésil
OBADIAS BATISTA GARCIA
Représentant élu de la Tribu Satéré Mawé Amazonas – inititiateur du projet Warana – Para – Brésil
Conférence et débat, chants tribaux, projection images et sons d’Amazonie, dégustation de produits d’Amazonie:

Guayapi : le Warana dans tous ses états : en poudre, en cocktail, en shot, à bulle, plante mythique et emblématique du peuple autochtone Sateré Mawé, le Warana est un puissant énergisant physique et cérébral.

Sol Semillia – Apéritifs aux Superaliments d’Amazonie, emblématiques de la culture indigène

[alpine-phototile-for-flickr src= »set » uid= »31474263@N06″ sid= »72157634426581235″ imgl= »flickr » style= »floor » row= »4″ size= »240″ num= »12″ border= »1″ curve= »1″ align= »center » max= »100″ nocredit= »1″]

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
Instagram
SOCIALICON