Benki Séjour Europe Juin 2013

Benki Piyako Ashaninka, leader spirituel et politique du peuple Ashaninka en Amazonie Brésilienne, était invité à Paris pour participer à la conférence des Ateliers de la Terre à l’UNESCO, en tant que représentant de Apiwtxa, l’association Ashaninka de l’Acre (frontière avec le Pérou).  Nous avons accompagné Benki tout au long de son séjour et entrepris de nombreuses démarches. Voici un bref compte rendu des actions entreprises, un moment court mais intense qui nous a permis d’avancer concrètement sur de nombreux aspects de ses projets:

  • Démarches initiales auprès de l’UNESCO pour la reconnaissance de la zone de frontière Brésil Pérou en tant que Réserve de Biosphère (Programme MAB- Man and Biosphère)
  • Prises de contact et avec de nombreuses ONG/Fondations en vue de développer des partenariats autour des projets de Apiwtxa sur la reforestation, l’agroforesterie, l’éducation, la culture et la spiritualité.
  • Intégration à différentes plateformes et réseaux d’influence pour augmenter la visibilité des projets, créer des synergies et rechercher des ressources (financements et compétences), ainsi que participation à deux concours.
  • Démarches auprès de l’Unesco dans la continuité de la reconnaissance de la culture et de la spiritualité indigène, pour labellisation de la culture Ashaninka et en particulier du travail de l’école Yorenka Atame. et introduction de Benki à la Commission Biodiversité en tant que leader représentant indigène.
  • Mise en place d’une communication intégrée avec l’étude d’un site internet dédié, un travail initié sur l’édition d’un livre dont Benki serait l’auteur, et d’un film (matériels fournis pour initiation de ces projets)
  • Benki a participé à plusieurs émissions et articles de presse, notamment Direct Matin, Technikart mag, canal + le supplément, Tv La LocaleCanal + la nouvelle editionradio ethic et autres ..
  • Initiation d’études pour la mise sur le marché de produits locaux, notamment avec les mécanismes de certification et règlementation (commerce équitable).
  • Travail avec organisations sur la propriété intellectuelle des Ashaninka sur leurs savoirs traditionnels.

Par ailleurs, en amont des ateliers de la terre, un évènement ouvert a été organisé pour permettre la rencontre entre peuples et le grand public, au Comptoir Général, Dimanche 2 juin, avec Biraci Junior et Putanny Yawanawas, Benki Piyako, Obadias Garcia Satere Mawe, Evaristo Aguaruna et Haru Kontanawa. (photos , présentation)

Ces nombreuses démarches, dans des domaines aussi vastes que ceux des projets portés par Apiwtxa, seront suivis sur le long terme dans une étroite collaboration et participative entre ici et la bas. Pour ce faire, un réseau de soutien constitué d’associations et individus est en train de se constituer pour servir de relai distant, soutenir les projets locaux dans différents domaines et structurer progressivement une coordination internationale  pour renforcer l’action locale, au service du peuple Ashaninka, mais aussi des autres peuples de la région.

Dans ce processus, la contribution de chacun est précieuse et indispensable, et nous remercions chaque personne ayant participé avec dévouement et intégrité à chaque étape de ces réalisations. Que ce soit avec le travail de Benki ou des autres leaders, peuples et organisations présents, ce mouvement collectif se dédie à porter avec conscience le message des peuples, incarné par une voix indigène unifiée et des actions locales coordonnées, fertiles et légitimes, et soudé par les valeurs du vivant, de respect et solidarité. Ainsi nous contribuons à notre niveau à un travail gigantesque de prise de conscience et de transmission de solutions durables.

Pour la création de meilleures synergies, et l’efficacité des actions menées, un intranet a été mis en place pour le suivi des projets, des outils de partage et de collaboration. Pour ceux qui le souhaitent, des informations sont disponibles sur chacun des sujets.

PRESSE

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
Instagram
SOCIALICON