La campagne Samauma

Samauma, L’Arbre de Vie, un symbole universel pour le Sommet de la Terre

NatureRights s’est associé avec Electronic Shadow, un duo d’artistes qui croise l’espace, l’image et la technologie, pour  créer une campagne sur la Samauma, un arbre gigantesque d’Amazonie qui incarne le symbole de «l’Arbre de vie».

Cet arbre millénaire, pouvant atteindre jusqu’à 90 mètres de haut, enfonce ses racines jusqu’aux nappes phréatiques pour y puiser l’eau et la redistribuer à la surface. Il assure ainsi un rôle central au niveau de l’écosystème, représentant un totem de l’intelligence de la nature. De l’espèce Ceiba Pentadra, on le trouve à travers les continents (Asie, Australie, Océanie, Afrique) où il est invariablement considéré comme un pilier identitaire. Arbre de Vie des indiens, il témoigne de la richesse de la culture des peuples premiers et des relations étroites qu’elles entretiennent avec le vivant.

Une installation artistique monumentale couplée à un dispositif transmédia apporte un autre regard sur l’écologie, à travers une approche culturelle et artistique afin de révéler la valeur immatérielle de la Samauma: un symbole universel, icône de la complexité des interactions du vivant, expression de la cosmologie indigène et garant de la diversité culturelle.

L’installation entre en interaction avec l’audience pour mobiliser la communauté internationale à prendre part à la préservation de la planète. Cette image forte et parlante pour le grand public permet à chacun de participer au débat en offrant une visibilité exceptionnelle au plus grand événement écologique de ces 20 dernières années.

Dans une métaphore de grandeur et de beauté, la Samauma sublime l’Amazonie et devient le symbole du Sommet de la Terre, pour sensibiliser à une autre relation à la nature, recréer le lien et promouvoir des valeurs universelles de respect du vivant.

A travers une oeuvre artistique monumentale, Electronic Shadow déploie un Hologramme interactif sur un écran d’eau de 36m de long sur 12m de haut sur le Lac de Rio de Janeiro durant Rio+20.

La Samauma prend corps sur un volume d’eau évanescent

Entre matière et immatériel, une expérience sensorielle met en scène la rencontre entre l’homme et la nature, d’où émergent des concepts visuels imprégnés de fractales organiques, de motifs rituels et sons chamaniques.

Cette oeuvre poétique permet de tisser une communauté active et créative. En interagissant collectivement avec l’oeuvre, les citoyens laissent une empreinte de leur passage sur l’installation en métamorphose permanente.

Cette campagne met la technologie au coeur de l’écologie. C’est un voyage conceptuel dont le but est d’élargir notre perception du vivant en transposant la technologie biologique à la technologie moderne pour créer un pont entre nature et culture, entre tradition et modernité, et entre les cultures elles-mêmes.Une vision transversale entre l’artistique et le scientifique nous questionne sur les fondements philosophiques de notre relation au vivant, pour recréer le lien entre l’homme et la nature. Il en résulte un message universel, miroir de la richesse et complexité des interactions au sein d’un écosystème.

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
Instagram
SOCIALICON