L’organisation

Depuis 2009, NatureRights s’est engagée à identifier, soutenir, connecter et promouvoir les initiatives relevant des droits de la Nature entendus dans le sens de la reconnaissance du principe d’interdépendance qui relie les hommes à la nature.

L’organisation s’inscrit dans un vaste réseau d’acteurs qui défendent des systèmes de gouvernance relevant du “Droit de la Terre”, ainsi que les principes et les pratiques qui les sous-tendent, et oeuvre pour dynamiser la participation des citoyens aux initiatives et projets émergents dans ce domaine.

NatureRights agit selon plusieurs axes :

  • Axe Juridique pour la reconnaissance des Droits de la Nature et du crime d’écocide
  • Plaidoyer pour les Peuples Indigènes
  • Axe Grand Public
  • Projet en développement : création d’outils et de méthodes pour garantir les échanges entre acteurs de terrain et bailleurs (communication, financement, suivi de projets, retour d’informations)

A l’origine 

Suite à la loi brésilienne de « gestion des forêts publiques », censée céder des parcelles aux transnationnales à des fins d’exploitation, l’idée d’un financement collectif citoyen afin de préserver ces zones s’est affinée. NatureRights entend créer un lien entre les citoyens du monde et les populations locales pour protéger la forêt.
Lors d’un premier voyage au Brésil en 2009, l’équipe propose le projet au authorités locales et le confronte à la réalité du terrain. Le concept de financement novateur pour les collectivités locales est compris et apprécié, et apte à recevoir un soutien politique. D’Amazonie en France, entre les réserves indiennes et les ministères, l’organisation travaille à développer le projet.

Depuis, NatureRights travaille sur des outils et méthodologies pour favoriser les échanges et la transparence entre les acteurs de terrain et les bailleurs de fonds sur des projets de préservation environnementale, au bénéfice de populations locales et des acteurs de projets.

Laisser un commentaire