A propos de Nature Rights

Qui sommes-nous ?

Association à but non lucratif, Nature Rights agit depuis 2009 pour la préservation des droits de la Nature et des peuples autochtones.

Nous nous engageons à identifier, soutenir et connecter les initiatives consacrées à la défense et la promotion des droits de la Nature et des peuples autochtones, pour que ceux-ci deviennent deviennent une réalité sur les plans juridique, éthique ou opérationnel.

L’organisation s’inscrit dans un vaste réseau d’acteurs qui défendent des systèmes de gouvernance relevant du “Droit de la Terre”, ainsi que les principes et les pratiques qui les sous-tendent, et oeuvre pour dynamiser la participation des citoyens aux initiatives et projets émergents dans ce domaine.

S’informer sur [notre histoire]
S’informer sur [notre organisation]

Nos actions

Nature Rights mène des campagnes de sensibilisation et d’implication sociale afin de rapprocher les citoyens des acteurs de terrain. Ainsi, elle fédère un réseau d’acteurs engagés et porte des initiatives citoyennes :

  • Pour la reconnaissance des droits de la Nature et du crime d’écocide.

Nous nous inscrivons dans un vaste réseau d’acteurs défendant des systèmes de gouvernance relevant du droit de la Terre. L’objet ? Promouvoir une évolution du droit international afin de garantir la sécurité de la planète et pouvoir revendiquer les droits de la Nature en justice, afin de conserver les cycles écologiques vitaux. 
En savoir plus sur nos actionsEn défense des droits de la Nature

  • En défense des Peuples Autochtones et de l’Amazonie

L’association s’est engagée auprès des peuples autochtones dans leurs combat pour la préservation et la transmission de leur identité culturelle, leurs territoires et leurs droits. La « sagesse autochtone » relativise le clivage homme / nature des civilisations occidentales en mettant en lumière l’interdépendance harmonieuse et durable des hommes à la Terre. C’est dans ce contexte que Nature Rights travaille, en coopération avec de nombreux acteurs locaux et associations mobilisés pour la même cause.  
En savoir plus sur nos actionsEn défense de l’Amazonie et des peuples autochtones

    • Création et promotion de Tiers lieux

Les initiatives et les solutions pour un mode de vie plus responsable sont de plus en plus nombreuse autour de l’économie sociale et solidaire, l’écologie, la solidarité, les circuits courts, le bio, l’équitable, le collaboratif, les communs … Des mouvements, des acteurs d’horizons différents qui partagent des valeurs et une volonté commune de construire un avenir plus juste pour tous. Nous cherchons à construire et valoriser des lieux et des événements susceptibles de fédérer ces acteurs et promouvoir ces idées auprès du grand public.
En savoir plus sur nos actionsTiers Lieux

A L’ORIGINE

Aux débuts du web 2.0, a émergé l’idée de fédérer les citoyens du monde et les acteurs de l’environnement sur une plate-forme commune. Le but ? Multiplier l’efficacité de leur action. C’est aussi le moment de l’explosion des réseaux sociaux, notamment Dailymotion, organisé en parallèle par un des fondateurs de NatureRights. Devenu trois ans plus tard l’un des sites les plus visités au monde, il a amplement prouvé l’efficacité et la puissance des réseaux sociaux.

En 2006, le Brésil passe une loi dite de “Gestion des forêts publiques”, qui permet aux entreprises de s’approprier des parcelles à des fins d’exploitations. Pour faire face à cela, germe alors l’idée d’un financement collectif citoyen pour préserver ces zones. Par ce biais, Nature Rights entend créer un lien entre les citoyens du monde et les populations locales, afin de protéger la forêt.

Un premier voyage est organisé au Brésil en 2009, où le projet est présenté aux autorités locales et confronté à la réalité du terrain. Compris, apprécié, le concept de financement novateur est ainsi apte à recevoir un soutien politique. Et, d’Amazonie jusqu’en France, entre réserves indiennes et ministères, s’organise ainsi un véritable développement du projet.

Nature Rights ne s’est pas arrêté à ce projet et a continué à travailler sur des outils et des méthodologies visant à favoriser les échanges et la transparence entre les acteurs de terrain et les bailleurs de fonds sur des projets de préservation environnementales, au bénéfice des populations locales et des acteurs de projets.

Laisser un commentaire