Tribunal International des Droits de la Nature – Jour 2

alianza

Le 3éme Tribunal International des Droits de la Nature, porté par la Global Alliance des Droits de la Nature en partenariat avec End Ecocide on Earth, NatureRights et Attac s’est tenu les Vendredi 4 et Samedi 5 décembre à la Maison des Métallos, conjointement à la COP21.

 The 3rd International Tribunal for Rights of Nature, by the Global Alliance for the Rights of Nature, End Ecocide on Earth,  NatureRights and Attac was held on Friday 4 and Saturday 5 December at the Maison des Métallos for the COP21.

Samedi 5 Déc. 2015

FRACTURATION HYDRAULIQUE / FRACKING

Présentation des dangers de la fracturation hydraulique. De nombreuses communautés ont déjà eu recours à des lois prenant en compte les droits de la nature afin d’interdire la fracturation hydraulique. Le tribunal à Paris offre une scène privilégiée pour démontrer l’efficience de ce nouveau cadre juridique à modifier les pratiques dangereuses. / Presenting an extreme and devastating form of energy production. Communities have used rights of nature laws to ban fracking, and the stage was set in Paris to demonstrate the power of powerful new RoN frameworks for change.

Shannon Biggs –  Co-Founder and Director, Movement Rights – Présentation

Shannon was Director of Development for 12 years  at Global Exchange before beginning the Community and Nature’s Rights Program, focused on assisting communities confronted by corporate harms to enact binding laws that place the rights of communities and nature above the claimed legal “rights” of corporations.

Enrique Viales Kandi Mosset Présentation sound

Présentation – Geert de Cock

Présentation – Damien Short

MÉGA BARRAGES EN AMAZONIE – MEGADAMS : BELO MONTE & TAPAJOS

Les méga-barrages menacent les peuples indigènes et les droits de la Nature. Par exemple, le Barrage de BeloMonte provoquerait le déplacement de dizaines de milliers d’autochtones et de riverains ainsi que le détournement de 80% du débit de la rivière du Xingu. Trois autres projets de grands barrages prévus sur la rivière Tapajos auraient des effets tout aussi dévastateurs. Ces projets peuvent également constituer un crime international d’écocide. / The rights of nature and Indigenous peoples are threatened by mega-dams such as the Belo Monte — which would displace tens of thousands of indigenous and riverine people and divert up to 80 percent of the Xingu River’s flow — and three major dams planned for the Tapajós River that would have similarly devastating impacts. Such projects may also amount to the international crime of ecocide.

NOUVEAUX CAS PRÉSENTES AUX SECRÉTARIAT DU TRIBUNAL DES DROITS DE LA NATURE / NEW CASES FOR THE INTERNATIONAL RIGHTS OF NATURE TRIBUNAL SECRETARIAT

Eriel Deranger – Sables bitumineux au Canada Présentation Godwin Ojo – Delta du Niger / Shell Présentation sound

Présentation – Corralejas – Andrea Padilla

Présentation – Depletion of marine life – Lisa Mead

Présentation – Rosia Montana – Alexandra Postelnicu

CRIME D’ÉCOCIDE A LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE / ECOCIDE CRIME AT THE INTERNATIONAL CRIMINAL COURT

Valérie Cabanes (Porte-Parole d’End Ecocide on Earth)

OIL ECOCIDE CRIMES / CAS D’ ÉCOCIDES LIÉS À L’EXPLOITATION PÉTROLIÈRE – ÉQUATEUR

Carlos Larrea (Andina Simon Bolivar University) Présentation Esperanza Martinez (Accion Ecologica / Oilwatch) Présentation
Carolina (Yasunidos) Jose Gualinga (Sarayaku) Pablo Fajardo (Avocat / Union de afectados por Texaco)

JUGEMENTS JOUR 2 – Recommandations du Tribunal : Écocides

Déclaration finale du président

Chant Indigène de fermeture

Leave a reply