One Man One Tree

Electronic Shadow et Nature Rights au Sommet de la Terre Rio+20

Electronic Shadow un duo d’artistes « Naziha Mestaoui & Yacine Aït Kaci » qui multiplie, depuis 2000, expositions, spectacles et projets innovants, s’associe à Nature Rights dans le cadre du Sommet de la Terre à Rio autour d’une installation interactive qui permet à son public de participer à une action collective de reforestation virtuelle et réelle.

ONE MAN ONE TREE est une installation composée de 15km de câbles créant une forêt de lumière en 3 dimensions. Quand un visiteur interagit avec l’oeuvre, le capteur perçoit sa présence et génère une graine de lumière qui pousse progressivement afin de donner naissance à un arbre lumineux qui rejoint la forêt.

Chaque arbre virtuel crée par l’installation devient un vrai arbre planté dans le cadre d’un projet de reforestation piloté par le peuple Ashaninka dans la région d’Acre, en Amazonie brésilienne.

Chaque participant reçoit l’image de son arbre virtuel personnel et unique, ainsi que l’information de l’arbre réel lorsqu’il est planté, à travers un retour d’information réalisé par NatureRights. NatureRights accompagne la mise en oeuvre du projet avec l’association locale indigène APIWTCHA et assure un retour d’information aux contributeurs.

Ainsi, chaque contributeur sera maintenu en relation avec la zone protégée à travers un feed-back régulier en provenance du terrain, couvrant les aspects naturels et culturels du projet.

DU VIRTUEL AU REEL/h3>

La graine plantée dans l’univers virtuel est le début d’une longue aventure. Pour chaque arbre virtuel généré, un arbre réel sera planté dans le cadre d’un projet de reforestation en Amazonie Brésilienne mené par l’association indigène APIWTXA et suivi par la fondation NatureRights.

Cette installation met en scène plusieurs concepts: la beauté onirique de la nature, la relation entre le matériel et l’immatériel, l’immersion dans l’imaginaire, en les combinant dans une démarche inédite d’interaction réelle avec la société à travers des actions concrètes.

L’installation se présente sous forme d’un volume abstrait d’une forêt de fils tendus, dont la forme joue avec la perception des spectateurs. Sur ce support sont projetées des images qui nous plongent dans l’univers imaginaire et poétique de la forêt. Un point lumineux au sol invite le public à entrer dans l’oeuvre, ou, en s’y positionnant, le visiteur provoque la création d’une graine plantée en bordure de la forêt.

Un arbre numérique pousse, l’heure et le lieu sont conservés, tel un acte de naissance. L’arbre prend quelques minutes à sortir de terre et s’ajoute ainsi à la population de la forêt. Chaque visiteur peut faire émerger du sol son arbre. La forêt s’agrandit peu à peu, lorsque personne n’interagit.

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
Instagram
SOCIALICON